Certificat médical plongée

Certificat médical en Suisse

Plongée en exploration et passage de brevets

Les informations ci-dessous ont été mises à jour le 31/08/2017.

Le certificat médical en Suisse est délivré par tout médecin.

Le protocole est le suivant :

- premier examen : le médecin procède à un examen médical et remplit une fiche médicale  (voir le document)

- examen de controle : le médecin procède aussi à un examen médical et remplit une autre fiche médicale (voir le document)

A l'issu de l'examen, le médecin délivre le certificat médical (attestation médicale d'aptitude à la plongée sportive) (voir le document).

Nous vous recommandons de télécharger, imprimer les documents et les amener avec vous lors de votre visite médicale. Vous pourrez alors les remettre à votre médecin.

Cas particuliers

Personnes asthmatiques (voir conditions particulières)

Personnes en situation de handicap physique (voir avec un médecin spécialisé)

Cas du foramen ovale perméable (voir conditions particulières)

Les informations ci-dessus sont fournies par SUHMS -société Suisse de médecine subaquatique et hyperbare (site web SUHMS)

 

Certificat médical en France

Les informations figurant ci-dessous tiennent compte de la simplification intervenue en juin 2014 et des modifications de la réglementation en 2016/2017 (décrets du 24/08/2016, 12/10/2016 et du 24/07/2017). Attention : le régime actuel est transitoire. Des modifications sont à prévoir pour les règles concernant les certificats médicaux nécessaires pour le passage de brevet de plongée.

Le certificat médical d'absence de contre-indication (CACI) ET une assurance responsabilité civile couvrant la pratique de la plongée sous-marine sont obligatoires. Cette assurance de base est comprise dans la licence FFESSM. Le certificat médical d'absence de contre-indication est nécessaire à l'obtention de la première licence et pour son renouvellement annuel. La licence est nécessaire pour la pratique des activités subaquatiques au sein de la FFESSM (plongée dans un club ou une structure FFESSM).

La durée du certificat médical est d'une année à partir de la date de délivrance. Le certificat médical doit être valide le jour de la pratique de l'activité ou de la compétition. Le certificat médical n'est pas nécessaire pour les licenciés qui ne pratiquent pas les activités sportives. Nota bene : les activités autres que la plongée scaphandre et l'apnée à une profondeur de plus de 6 mètres sont soumises à un autre régime de CACI (nécessaire pour la première licence, à renouveler tous les 3 ans si présentation d'un Questionnaire Santé chaque année)

Selon votre situation, les dispositions sont différentes. Le certificat médical sera établi soit par un médecin généraliste, soit un médecin ayant une qualification dans la plongée sous-marine. Compte tenu des spécifités de la plongée sous-marine, il est conseillé de consulter un médecin fédéral ou un médecin titulaire du C.E.S. de Biologie-Médecine Sportive. La FFESSM conseille à ses membres et licenciés de privilégier, chaque fois que possible, le recours à un médecin fédéral et ce, même dans le cas où le certificat médical d'absence de contre-indication peut être délivré par tout médecin.

Pour la délivrance du certificat médical d'absence de contre-indication , un examen médical approfondi est nécessaire.
S’il y a des problèmes de santé physiques ou psychiques, des antécédents médicaux ou chirurgicaux, un traitement médicamenteux régulier (hormis une contraception), il faut être certain :
- qu’il n’y a pas de risque d’incapacité subite (et donc de noyade),
- que le milieu aquatique ne va pas aggraver ou déstabiliser une pathologie,
- qu’un problème de santé ne va pas favoriser un accident spécifique en immersion (barotraumatisme, accident de désaturation, œdème pulmonaire).
L’examen médical doit être réalisé par un médecin compétent (qui a les connaissances, l’expérience et les moyens pour le faire - article 70 du Code de déontologie) et suivant les recommandations de bonnes pratiques, notamment celles de la société française de médecine de l’exercice et du sport (SFMES). L'examen clinique doit comprendre un interrogatoire complet et une évaluation cardiaque appropriée, en utilisant un questionnaire de santé et une fiche d’examen médical. Pour la pratique de la plongée subaquatique, une attention particulière est portée sur l’examen ORL (tympans, équilibration/perméabilité tubaire, évaluation vestibulaire, acuité auditive) et l’examen dentaire.

Baptême

Pour le baptême de plongée, il suffit d'en avoir envie, d'être en bonne santé et d'avoir 8 ans ou plus. Le certificat médical n'est pas obligatoire.

Néanmoins, en cas de diabète, de traitement médical, de trouble respiratoire ou d'hémophilie, il est nécessaire de consulter un médecin fédéral FFESSM.

Débutant

Pack découverte, Pack Rando et 1ère étoile de mer pour les enfants : pas de certificat médical nécessaire, il suffit d'être en bonne santé.

Pour l'établissement de la première licence et pour le passage du brevet niveau 1, le certificat médical est obligatoire. Il peut être établi par tout médecin après vous avoir fait  pratiqué un examen médical et vérifier les contre-indications.

Plongeur confirmé et moniteurs

Pour la pratique, l'encadrement et l'enseignement de la plongée sous-marine à l'air, au nitrox ou au trimix normoxique, le certificat médical est obligatoire. Il peut être établi par tout médecin après vous avoir fait remplir un questionaire médical, pratiqué un examen médical et vérifier les contre-indications.

Pour la pratique, l'encadrement et l'enseignement de la plongée sous-marine au trimix hypoxique ou recycleur, le certificat médical doit être délivré par un médecin fédéral ou un médecin titulaire du C.E.S. de Biologie-Médecine Sportive

Passage de brevets (1/2/3) et qualifications (PA12 au PA60)

Pour le passage des brevets niveau 1, 2 et 3 ainsi que les qualifications Plongeur Autonome 12 m à Plongeur Autonome 60 m, le certificat médical est obligatoire. Il est établi par tout médecin (nouveauté 15/06/2014) après vous avoir fait remplir un questionaire médical, pratiqué un examen médical et vérifier les contre-indications.

Passage de brevets nitrox

Pour le passage des brevets nitrox, le certificat médical est obligatoire. Il est établi par tout médecin après vous avoir fait remplir un questionaire médical, pratiqué un examen médical et vérifier les contre-indications.

Passage de brevets trimix et recycleur

Pour le passage des brevets trimix et recycleur, le certificat médical est obligatoire. Il est établi par un médecin fédéral ou un médecin titulaire du C.E.S. de Biologie-Médecine Sportive après vous avoir fait remplir un questionaire médical, pratiqué un examen médical et vérifier les contre-indications.

Passage de brevets guide de palanquée et moniteurs

Pour le passage du brevet niveau 4/Guide de Palanquée, les brevets de moniteurs MF1 et MF2 , le certificat médical est obligatoire. Il est établi par un médecin fédéral ou un médecin titulaire du C.E.S. de Biologie-Médecine Sportive après vous avoir fait remplir un questionaire médical, pratiqué un examen médical et vérifier les contre-indications.

Cas particuliers

Plongeurs diabétiques insulino-dépendants :  un certificat médical spécifique est délivré par un endocrinologue ou par un diabètologue. Le médecin remet une lettre d'information au plongeur précisant le cadre de sa pratique. Les conditions de plongée sont spécifiques.

Personnes hémophiles ou les personnes sous bêtabloquants :  Consulter le site de la commission médicale de la FFESSM pour voir les conditions de délivrance du certificat médical et de la pratique de la plongée (site Commission médicale) .

Personnes présentant un shunt droit/gauche (Foramen Ovale Perméable) : Consulter le site de la commission médicale pour voir les conditions (site Commission médicale).

Plongeurs seniors : Consulter le site de la commission médicale pour voir les recommendations (site Commission médicale).

Vous devez obligatoirement consulter un médecin fédéral ou un médecin diplômé d'un C.E.S. de médecine subaquatique :

- en cas de reprise de plongée après une Maladie de Décompression (MDD), une surpression pulmonaire, un passage en caisson hyperbar ou un accident de plongée sévère.

- pour les enfants et adolescents entre 8 et 14 ans. (voir conditions particulières)

- en cas de handicap moteur (ce certificat pourra, selon le degré et la nature du handicap, comporter des limitations relatives au temps, à la profondeur et aux conditions de pratique et d'encadrement de la plongée. Ces limitations prévalent sur les prérogatives de tout niveau de plongée obtenu antérieurement ou non au handicap. Ce certificat médical doit être visé par le Président de la Commission Médical et de Prévention du lieu du club du licencié).

Vous devez obligatoirement consulter un médecin fédéral :

- en cas de diabète insulino-dépendant

- en cas d'antécédents de maladie asthmatique ou d'asthme à évaluer

- en cas de maladie hémophile à évaluer

- en cas de traitement médical par un médicament de la famille des bétabloquants.

Certificat médical à l'étranger

Le certificat médical à l'étranger est délivré par tout médecin local. En fonction de la réglementation locale, il peut ou pas être demandé par le centre de plongée. Certains centres se contentent de faire signer une décharge de responsabilité aux plongeurs. Il est nécessaire de prendre contact avec le centre de plongée avant de se présenter.  Toutefois, nous vous recommandons de consulter un médecin et de vous voir délivrer un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la plongée sous-marine avant votre départ. Le cas échéant, il pourra vous être réclamé par votre assurance.

Plongeur étranger désirant plonger en exploration en France

Les plongeurs étrangers désirant plonger en France doivent disposer (comme tous les plongeurs français), d'un certificat médical et d'une assurance responsabilité civile. L'assurance peut être souscrite dans le pays d'origine ou auprès du centre de plongée français.

Si cette participation se déroule dans une structure membre de la FFESSM établie sur le territoire français : la personne peut présenter un certificat établi par un docteur en médecine exerçant dans le pays dont elle est ressortissante. Le certificat médical doit être établi depuis moins d'un an.

Toutefois, pour toutes les situations prévues (voir ci-dessus "cas particuliers") par le règlement médical de la FFESSM nécessitant la délivrance d’un certificat médical ne pouvant être signé que par un médecin fédéral ou un « médecin spécialisé » au sens fédéral du terme (cf. annexe 1 du règlement médical), le certificat médical ne peut être signé par un médecin étranger que si ce dernier est détenteur d’un diplôme de médecine subaquatique et/ou hyperbare.

Informations mises à jour le 30/10/2017