Pourquoi n’y a-t-il pas d’accident de décompression à l’oxygène ?

L'azote est ce que l'on appelle un gaz neutre c'est à dire qu'il sert de " diluant " à l'O2 de l'air et n'est pas métabolisé par l'organisme. A pression constante , ce qui rentre à l'inspiration ressort donc en même quantité à l'expiration , l'organisme étant saturé en azote.  En plongée , l'augmention de pression augmente la quantité d'azote stocké dans les tissus et à la remontée , du fait de la diminution de pression , l'organisme se trouve en sursaturation d'où la formation de bulles d'azote qui est un moyen d'élimination de cet excés d'azote.

A l'inverse , l'O2 est un gaz contribuant au métabolisme et c'est sa consommation réguliere à chaque inspiration et en fonction des besoins qui fait que l'organisme est loin d'être saturé en O2 quelque soit d'ailleurs la fraction d'O2 inpirée et la pression ambiante  Il ne peut donc y avoir formation de bulles d'O2.

Dr Bruno Grandjean , président de la CMPN / MFN
(source : Commission Médicale Nationale de Prévention FFESSM)

a64bb52aa0701596f0defa3c48f99dac================================